Depuis la rentrée 2021, des repas végétariens sont servis deux fois par semaine aux 6500 enfants qui fréquentent les restaurants scolaires de la Ville de Genève.

 La production d’un kilo de viande rejette 17 fois plus de gaz à effet de serre dans l’atmosphère que celle d’un kilo de légumes. Les légumineuses peuvent aussi avantageusement remplacer la viande. Pour la Ville de Genève, promouvoir une alimentation saine tout en contribuant à préserver la planète en augmentant le nombre de repas végétariens servis, c’est possible. Ainsi, depuis la rentrée, deux repas végétariens sont proposés chaque semaine aux élèves inscrits au restaurant scolaire. En accompagnement de cette évolution, un petit livret recueillant les meilleures recettes végétariennes des chef-fe-s de cuisine est distribué dans toutes les classes primaires de la Ville.

 L’AAE s’engage pour inciter les pouvoirs publics à étendre l’offre d’une alimentation végétale saine et équilibrée dans les collectivités publiques. A ce titre, le premier pas de la Ville de Genève en direction d’une alimentation plus éthique et durable est tout à fait réjouissant.